+1-888-123-1234 info@chemindelinca.com

Menu
Chavin de Huantar : le site grandiose d’un peuple méconnu

Chavin de Huantar : le site grandiose d’un peuple méconnu

By In Voyages au Perou On


SITE ARCHEOLOGIQUE DE CHAVIN DE HUANTAR – ANCASH

Chavin de Huantar, Huaraz

Site de Chavin

Chavin de Huantar est un complexe religieux de la civilisation chavín (1500 et 300 avant J.-C.) situé à 460 kilomètres au nord-est de Lima. L’endroit est notamment reconnu pour ses « cabezas claves ».
Chavín de Huantar est le dernier site large existant du peuple ayant prospéré dans la vallée de Conchucos, au sud-est de la Cordillera Blanca, à 3200 mètres d’altitude. Il est inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1985.
Les visiteurs qui s’y rendent peuvent admirer deux temples, l’ancien et le nouveau, deux places : une circulaire et une quadrangulaire creusée dans le sol et des bas-reliefs essentiellement caractérisés par des représentations animales tels le jaguar, le serpent et le condor.

Lanzon de hantar ancash

Représentation d’une divinité vénérée par le peuple Chavin.

Le moment fort de la visite est la promenade dans les sombres corridors des temples qui permet notamment d’aller à la rencontre de la stèle de Lanzon, un monolithe de granite de cinq mètres de hauteur sculpté sur trois faces, symbole de fertilité et d’interaction humaine avec la nature. Ce dieu, vénéré des Chavin, est représenté par un visage humain au large sourire et coiffé de serpents.
Sur le site, on trouve également une réplique de la stèle Raimondi dont l’originale se trouve au Musée national d’archéologie et d’histoire de Lima. Cette stèle est une plaque de granite de trois mètres représentant un dieu souriant tenant deux bâtons, ici, symbole de fertilité et de dualité.
Huantar est également reconnu pour les « cabezas claves », une série de 56 impressionnantes têtes rocheuses animales humanisées, soutenant les murs des temples et protégeant le site des mauvais esprits. Aujourd’hui, une seule tête siège à son emplacement initial, ornant la face sud du vieux temple. Plusieurs ont été détruites, d’autres sont exposées au musée adjacent au site.


About the Author

virginiaperu

Leave a comment